#influenceresponsable : l’ARPP crée un certificat d’influence responsable à destination des créateurs de contenus

Replay du petit déjeuner organisé par TAoMA Influence le 9 juin 2022.

Intervenants :
Tiphaine Neveu – Head of Influence, Social Media & Public Relations, Club Med et Consultante indépendante en communication et influence
Frédéric Fougerat – VP Communications, Emeria (anciennement Foncia Group)
Fabien Contino – Conseiller en communication de crise
Alain Hazan – Avocat, Associé TAoMA Partners

Le 30 mars dernier, l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) a lancé l’édition 2021 de l’Observatoire de l’Influence Responsable, dont l’objectif était double : identifier les communications commerciales déguisées, les distinguer des contenus révélant une intention commerciale de manière claire et transparente, et définir un plan d’action pour inciter au respect des bonnes pratiques.

Les résultats de cette analyse, publiés en septembre, révèlent que :

  • 73,4 % des publications présentent au moins un début d’identification, dont 32,2 % sont améliorables en termes de clarté ou d’instantanéité
  • 26,6 % des publications ne dévoilent pas leurs intentions commerciales.

Pour pallier ce défaut de transparence, l’ARPP a décidé de mettre en place un certificat de l’Influence Responsable qui vise à promouvoir un marketing d’influence éthique et plus responsable, respectueux des publics visés.

Il est exclusivement réservé aux Influenceurs collaborant avec des annonceurs en vue de publier des communications commerciales ou institutionnelles, et prend la forme d’une plateforme d’e-learning destinée à sensibiliser les influenceurs aux principales règles éthiques et juridiques. Par exemple :

Comment être transparent sur ses partenariats ?

Quelles règles respecter quand on parle d’environnement, de santé, de produits cosmétiques, de produits alimentaires, de jeux d’argent…

Quels sont les grands principes éthiques qui encadrent le Marketing d’Influence ? (Loyauté, protection des enfants, décence, dignité…)

A l’issue de cette formation, un questionnaire d’une quinzaine de minute est présenté au candidat, qui doit obtenir 75% de bonnes réponses pour décrocher le Certificat.

Reste à voir si les marques prendront leur part de responsabilité et s’empareront de cet outil afin de contribuer à une communication plus éthique et responsable, mais les résultats sont plutôt prometteurs puisque le Club Med a par exemple récemment annoncé que l’obtention de ce certificat sera désormais imposé aux créateurs de contenus et constituera un prérequis indispensable pour leurs futures collaborations. 

NOS AUTRES ACTUALITÉS

Table ronde – Jeudi 9 juin 2022 / Travailler avec des Influenceurs : Comment anticiper et gérer les situations de crise ?

Replay du petit déjeuner organisé par TAoMA Influence le 9 juin 2022.

Intervenants :
Tiphaine Neveu – Head of Influence, Social Media & Public Relations, Club Med et Consultante indépendante en communication et influence
Frédéric Fougerat – VP Communications, Emeria (anciennement Foncia Group)
Fabien Contino – Conseiller en communication de crise
Alain Hazan – Avocat, Associé TAoMA Partners

lire plus